Communiqués de presse

Dachser et terre des hommes étendent leur collaboration

Les projets communs de coopération au développement requièrent de la patience et de la persévérance ainsi qu’un enracinement local et culturel pour fournir des résultats.

Dachser et l’organisation internationale d'aide à l'enfance terre des hommes étendent leur engagement social commun de longue date en Asie du Sud, en Afrique australe et en Amérique latine.

Albert Recknagel, terre des hommes (à gauche) et Bernhard Simon, CEO DACHSER (à droite)
Albert Recknagel, terre des hommes (à gauche) et Bernhard Simon, CEO DACHSER (à droite)

Les projets dits Grassroots, qui se basent sur le principe de «l’aide à l’entraide», se battent contre les atteintes aux droits de l'homme, en particulier toute forme de violence envers les femmes et les enfants, luttent pour un environnement plus propre et sain, et s’engagent pour l’éducation des jeunes, notamment des jeunes filles et jeunes femmes, et leur accompagnement dans le monde professionnel.

Si l’on veut atteindre des résultats en matière de coopération au développement, il faut de la patience et un profond enracinement de l’engagement social dans les communautés locales.

Bernhard Simon, PDG de Dachser

Les projets financés mettent l’accent sur la protection du climat et le développement de mesures de compensation adéquates, car les pays émergents et en développement jouent un rôle prépondérant dans la lutte contre le changement climatique. Dachser consacrera un financement à hauteur de 200 000€ par an pendant une durée de cinq ans pour chacune des trois régions dans laquelle les projets sont menés, à savoir l’Asie du Sud, l’Afrique australe et l’Amérique latine.

«Si l’on veut atteindre des résultats en matière de coopération au développement, il faut de la patience et un profond enracinement de l’engagement social dans les communautés locales», explique Bernhard Simon, PDG de Dachser. «Ensuite, chaque action doit être pertinente. terre des hommes et ses partenaires sur place s’assurent que les groupes de jeunes et de femmes articulent leurs demandes et puissent s’engager en faveur d’un développement social et écologique durable de leur communauté locale avec notre aide.»

De nouveaux projets en Inde et au Népal

Dachser et terre des hommes travaillent ensemble depuis 2005 déjà dans l'état de Uttar Pradesh, un état du nord de l'Inde, et ont réussi à accomplir pas mal de choses depuis lors: Près de 32 000 enfants ont été informés de leurs droits face à la violence, au travail des enfants et à l’exploitation sexuelle. Plus de 18 000 enfants ont été préparés à fréquenter l'école, et 5400 jeunes, principalement des filles, ont appris des activités artisanales simples telles que la couture et le tressage afin de gagner leur propre argent et soutenir ainsi financièrement leur famille. 5000 jeunes se sont impliqués dans des spectacles de théâtre de rue et d’autres activités afin de sensibiliser leur communauté à certains problèmes sociaux tels que l’alcoolisme ou la violence envers les femmes et les enfants. Plus de 4000 jeunes ont pris part à des ateliers sur la protection du climat et ont planté près de 50 000 arbres dans le cadre de vastes opérations de reboisement.

Outre les projets dans deux districts de la région de Uttar Pradesh et deux bidonvilles urbains de New Delhi, qui continueront à bénéficier de soutien, de nouveaux projets seront mis en place d’ici 2025 dans les régions suivantes:

  • Dans le Bihar, un état du nord de l’Inde, un tiers de la population vit sous le seuil de pauvreté, c’est-à-dire sans accès à l’eau potable, à des installations sanitaires, au logement, à l’éducation et au travail. La violence envers les fillettes et les femmes est particulièrement virulente: on dénombre chaque jour de nouveaux cas de vente et d’enlèvement de jeunes filles pour des mariages forcés. Dans les districts très touchés de Katihar et de Munger, Dachser aidera deux organisations locales à soutenir davantage les jeunes filles pour les cinq années à venir.
  • Le district de Bajura, à la frontière ouest du Népal, souffre de plus en plus de la sécheresse et de la famine. La population survit péniblement grâce à l’agriculture de subsistance. L'éducation et les opportunités professionnelles sont tout bonnement inexistantes. Les jeunes doivent donc migrer vers les grandes villes d’Inde pour trouver du travail. Jusqu’en 2025, Dachser aidera une organisation locale à améliorer l’éducation et les conditions de vie de 600 familles.

Les projets communs en cours en collaboration avec terre des hommes en Afrique australe et en Amérique latine seront eux aussi poursuivis et développés.

Vous trouverez toutes les informations concernant l’engagement social de Dachser et terre des hommes sur notre site Internet:  https://www.dachser.com/campaigns/terredeshommes/index.html

Contact Grazia Rubichi